Sénateur de la Marne

Reconnaissance des personnels de l’établissement français du sang

M. Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur le manque de reconnaissance dont les personnels de l’établissement français du sang (EFS) pâtissent. Les missions de l’EFS en tant qu’opérateur civil unique de la transfusion sanguine sont essentielles dans notre pays. Si son personnel doit principalement veiller à l’autosuffisance nationale en produits sanguins, il s’investit par ailleurs dans de nombreuses activités, comme les analyses de biologie médicale, la thérapie cellulaire et tissulaire ou la recherche. La pandémie n’a pas empêché les médecins, préleveurs, techniciens, chauffeurs (…) d’être au service de notre pays et de continuer à accueillir les donneurs dans les conditions optimales de sécurité, tant sur sites fixes qu’en collectes mobiles et cela, malgré les pénuries de protection… Pourtant, ces professionnels n’ont pas siégé au Ségur de la santé et n’ont pas pu exposer leurs revendications. Ils demandent, en conséquence, d’être entendu par le ministère et de bénéficier d’une revalorisation salariale. Dénonçant également le retard pris dans la révision obligatoire de la classification des emplois, qui aurait dû intervenir il y a sept ans, les organisations syndicales représentatives demandant une enveloppe budgétaire supplémentaire afin d’aborder cette rénovation. Enfin, ils réclament l’arrêt des suppressions d’effectifs et la mise en adéquation de ceux-ci avec la nécessité d’assurer la qualité de la prise en charge des donneurs. Considérant les missions d’importance que mènent l’ensemble des personnels de l’établissement français du sang, il lui demande de bien vouloir recevoir leur représentant afin d’examiner avec eux leurs propositions.

Question n° 18424 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé publiée le 29/10/2020

A lire également…